Actualités Focus aliment

Probiotiques et prébiotiques : ces bactéries qui nous veulent du bien

24 mai 2017 -

Environ 4 minutes

Les probiotiques et prébiotiques connaissent un engouement sans précédent sur le marché de la nutrition-santé. Est-ce juste un effet de mode ou y a-t-il un réel intérêt pour votre santé ? Le Nutriscope vous dit tout sur ces bactéries qui vous veulent du bien.

De la vie dans nos intestins

Soyons clairs tout de suite : notre corps est colonisé ! Notre système digestif accueille pas moins de 100.000 milliards de bactéries de 200 espèces différentes, ce qui représente près de 2 kg de notre poids corporel. Aucune raison de paniquer, les bactéries de la flore intestinale sont inoffensives. Mieux, elles sont même nécessaires pour être en bonne santé.

poids des bactéries dans le corpsLeurs fonctions sont diverses. Logiquement, elles participent à la digestion et à l’assimilation des repas, notamment grâce aux processus aux doux noms de « putréfaction » et « fermentation ». La flore intestinale joue aussi un rôle nutritionnel puisqu’elle favorise la synthèse de certains nutriments essentiels, tels que les vitamines K et B12.
Les bactéries de nos intestins (dites « commensales ») jouent aussi une fonction-clé dans notre immunité. Elles exercent un rôle compétitif vis-à-vis des bactéries responsables de maladies. Pour faire simple, les bactéries inoffensives de notre organisme occupent des sites qui, en leur absence, seraient occupés par des bactéries « dangereuses ».

Probiotiques et prébiotiques : quelles différences ?

Le terme « probiotique » désigne les bactéries inoffensives et utiles retrouvées dans nos intestins. Elles constituent la flore intestinale. En consommant des probiotiques grâce à une alimentation équilibrée, on permet donc à l’organisme de renouveler le stock de bactéries.

Le terme « prébiotique » fait référence aux éléments nutritionnels qui entretiennent l’équilibre de la flore intestinale. Ce sont des fibres que nous ne pouvons pas digérer, mais dont se « nourrissent » les probiotiques pour fonctionner. Elles portent le nom de celluloses ou encore de lignine.

En clair, probiotiques et prébiotiques sont intimement liés puisque le premier ne peut vivre sans l’autre. Si l’équilibre du microbiote intestinal n’est pas maintenu, des désordres sont observés systématiquement : obésité persistante, dénutrition, troubles digestifs, inflammation, sensibilité particulière aux maladies, etc. Une telle implication dans notre santé vaut à notre système digestif le surnom de « deuxième cerveau« .

Sources alimentaires de probiotiques et prébiotiques

Le marché étant en pleine explosion, ce sont surtout les probiotiques et prébiotiques sous forme de compléments alimentaires qui sont actuellement sous le feu des projecteurs. Mais une alimentation équilibrée peut tout à fait jouer ce rôle et couvrir facilement l’ensemble de nos besoins, à la fois en probiotiques et en prébiotiques.

Les meilleures sources de probiotiques sont les produits fermentés. Leurs procédés de fabrication permettent le développement de bactéries qui, une fois ingérées, emménagent dans nos intestins. On peut notamment citer la choucroute, les laits fermentés (yaourts, kéfir), le pain au levain, les fromages à pâtes dures (gouda, emmental, comté, etc.), ou encore les produits à base de soja fermenté (tempeh, miso, etc.). Consommer ces aliments de manière occasionnelle et en quantité raisonnée, permet tout à fait de couvrir les besoins de chacun en probiotiques.

Les prébiotiques sont des fibres insolubles que l’on trouve dans les aliments végétaux.

  • Les fruits et légumes en sont une source très intéressante, particulièrement les légumineuses (lentilles, pois chiche, etc), les légumes de la famille des choux, et les fruits secs (amandes, noix, fruits séchés).
  • Les féculents aussi peuvent être une excellente source de prébiotiques s’ils sont consommés complets : pain complets et céréales complètes sont donc à privilégier.
  • Bien que consommées en petites quantités, les graines (de courge, de lin, de tournesol, etc) sont des sources non négligeables de prébiotiques. Leur enveloppe extérieure est faite de cellulose, fibre prébiotique par excellence.

Probiotiques et prébiotiques sont donc essentiels pour être en bonne santé au quotidien, et pas uniquement d’un point de vue digestif. Une alimentation équilibrée et variée permet largement de couvrir les besoin de chacun en probiotiques et prébiotiques, notamment grâce à des aliments courants et très accessibles : fruits et légumes, yaourts, pains, féculents complets, fromages, etc.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply