FoodTech

FoodTech : présentation de la cuisine de demain

16 juin 2017 -

Environ 3 minutes

Alors que nous connaissons notre « révolution numérique », les technologies ont et auront forcément un rôle à jouer en matière de santé. Dans le domaine de l’alimentation, les applications sont larges : objets connectés, applications éducatives ou encore électroménagers intelligents font marcher leurs matières grises (artificielles) pour rendre la nutrition-santé plus accessible.

Pour ce premier article consacré à la FoodTech (technologies pour l’alimentation), voici une présentation de la cuisine de demain, une cuisine qui vous veut du bien.

Des technologies connectées et autonomes

Élément central de la cuisine, le frigo va connaître sa digitalisation. Capable d’identifier les aliments, il gèrera de manière autonome son contenu et ajoutera à votre liste de courses les denrées manquantes. Bien évidemment, il communiquera avec le reste de la cuisine et sera en mesure de vous proposer de recettes adaptées aux aliments disponibles ; recettes que vous pourrez suivre en vidéo sur l’un des très nombreux écrans tactiles que contiendra votre cuisine.

Plaques de cuisson et casseroles seront elles aussi connectées et capables d’identifier la nature et la quantité de chaque aliment. Cela permettra d’ajuster la cuisson de vos plats pour en optimiser la saveur, mais aussi la richesse en nutriments et le coût en énergie.  Des modes de cuisson qui s’annoncent donc plus respectueux des qualités nutritionnelles des produits, et plus économes en ressources.

La santé au cœur de la FoodTech

Plus qu’un simple gage de praticité, la « cuisine du futur » sera au service de notre santé. Le gain de temps et l’accès à de nombreuses recettes abordés plus tôt ont de forte chance d’augmenter la préparation de repas faits-maison, diminuant ainsi la consommation de plats préparés (qui seront au moins aussi pauvres nutritionnellement en 2020 qu’ils ne le sont aujourd’hui).

Viendront s’ajouter à cette e-cuisine un panel d’équipements dédiés à nous accompagner dans notre alimentation :

– le plan de travail intégrera une balance connectée à une base de données recensant les propriétés nutritionnelles de chaque aliment. L’utilisateur sera donc guidé lors de la préparation de ses repas, de manière à ce que les portions consommées lui assurent une alimentation équilibrée. Pour des populations plus particulières, ce type d’application permettra de contrôler la qualité des sucres chez un patient diabétique, ou encore de s’assurer de l’absence de certains allergènes.

– dans la cuisine de demain, entre la poubelle auto-recyclante et le frigo-tactile, on trouvera un potager connecté. Il en existe déjà de nombreux modèles sur le marché, mais ceux-là seront bien plus grands et offriront des possibilités de culture plus larges (pieds de tomates, salades, petits arbres fruitiers, etc.).

–  d’autres objets connectés ont de forte chance de venir s’ajouter à la liste : des verres et carafes qui s’assureront de l’hydratation suffisante de notre famille, des couverts  qui ajustent la vitesse de nos repas, ou encore des ruches urbaines qui nous fourniront en miel…

Comme l’ensemble de nos équipements, la cuisine va connaître une révolution digitale. Plus connectée et intelligente, elle accompagnera les utilisateurs au quotidien dans leur alimentation. Même si nous serons loin de l’authenticité du livre de recettes de mamy, les nombreuses applications en vue devraient rendre les repas faits-maison plus répandus et les choix alimentaires plus équilibrés.
Mettre la technologie au service de la nutrition-santé est une bonne chose, mais l’éducation alimentaire et l’information nutritionnelle resteront nécessaires pour que les mangeurs de demain gardent une certaines autonomie concernant des valeurs-clés : choix de produits locaux, diversité alimentaire, partage et convivialité.

Crédits photo : creativeart

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply