Alimentation et environnement Focus aliment

L’aliment du mois de juillet : la tomate

20 juillet 2017 -

Environ 3 minutes

Fruit pour les botanistes mais légume aux yeux des nutritionnistes, la tomate est une pièce centrale de notre alimentation : c’est le légume le plus consommé en France. Je vous propose aujourd’hui un zoom sur cet aliment parfois controversé qui, consommé de saison, vous fera rougir de plaisir.

Intérêt nutritionnel des tomates

Comme tout légume, la tomate est une source intéressante de fibres, de vitamines et de minéraux. Mais, à la différence de ses homologues végétaux, la teneur en fibres n’est pas l’atout majeur de la tomate : elle en apporte 1.5g/100g, soit « seulement » 6% des A.N.C (Apports Nutritionnels Recommandés au quotidien) ; c’est, par exemple, 3 fois moins que le haricot vert, l’artichaut ou le céleri pour la même quantité.

L’intérêt nutritionnel de la tomate repose surtout sur sa richesse en antioxydants de qualité. Pour rappel, les antioxydants sont des composés qui nous préservent de l’installation de maladies en protégeant nos cellules des agressions diverses : pollution, alcool, stress, tabagisme, malnutrition, etc. Concernant la tomate, les vitamines A et C retrouvées dans sa composition sont particulièrement impliquées dans cette défense antioxydante puisqu’elles agissent en synergie pour nous protéger. Concrètement, 100g de tomates permettent de couvrir plus de 50% des besoins journaliers en vitamine A et 20% des besoins en vitamine C, ce qui est particulièrement intéressant.

L’implication de la tomate dans le système antioxydant de notre organisme réside aussi dans sa richesse en lycopène : un pigment responsable de sa couleur écarlate qui exerce un puissant effet protecteur, particulièrement vis-à-vis des pathologies cancéreuses.

 intérêt nutritionnel des tomates

La tomate, à consommer sous toutes les formes

Les tomates existent sous de nombreuses variétés et couleurs, et offrent de larges possibilités de préparations. Pour bénéficier de tous leurs avantages, variez les plaisirs entre la classique tomate ronde, les tomates-cerises ou autre tomates jaunes. Une fois votre tablier autour de la taille, de nombreuses recettes à base de tomates s’offrent à vous : en salades, farcies, au sein d’une tarte, à croquer, en jus, en soupe ou encore en gaspacho.

Comme toujours en nutrition, la diversité est essentielle. Pour être en bonne santé, alternez donc au maximum les variétés et les modes de préparation des tomates, et consommez-les avec peau et pépins. La tomate crue reste à privilégier car la qualité des vitamines A et C qu’elle contient n’est pas altérée par la cuisson.

La tomate : de saison sinon rien ?

Si la tomate est parfois au centre des débats, c’est parce que c’est le légume le plus consommé en France alors qu’elle n’est de saison que 4 à 5 mois dans l’année. Pour satisfaire la demande, les tomates consommées hors-saison sont souvent importées, principalement d’Espagne, de Grèce et du Nord de l’Afrique. Les conditions dans lesquelles ces tomates sont généralement cultivées sont loin de celles du potager traditionnel et en diminuent nettement le bénéfice nutritionnel : peu de vitamines et minéraux, peu de chair, utilisation de pesticides et herbicides, exploitation de la main-d’œuvre.

En résumé, je vous conseille de consommer des tomates quand elles sont de saison (de juin à septembre, selon le climat) et issues de producteurs locaux (voire bio) pour en tirer tous les bénéfices nutritionnels et gustatifs.

La tomate a donc de bons arguments nutritionnels pour occuper une place importante dans votre alimentation, quand elle est de saison. Sa consommation étant traditionnellement très importante en France, n’oubliez pas de varier quotidiennement les légumes que vous consommez pour être sûrs de satisfaire tous les besoins de votre organisme.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply