FoodTech

FoodTech : la réalité augmentée au service de l’alimentation

13 septembre 2017 -

Environ 4 minutes

Depuis l’arrivée de cette technologie sur le marché, la réalité augmentée fait figure d’innovation à très fort potentiel, offrant des possibilités inédites en matière de divertissement, de communication, de commerce, etc. Mais la réalité augmentée ne se limite pas à Snapchat, Pokémon Go (paix à son âme) ou encore à la visite virtuelle d’un appartement. Cette technologie va aussi révolutionner nos manières d’aborder l’éducation et la santé, et le monde de la FoodTech compte bien exploiter ce potentiel pour l’appliquer à l’alimentation de demain.

Protéger les consommateurs des allergènes grâce à la réalité augmentée : l’application mobile Far

application mobile Far

Far est une application mise au point par deux Français, qui utilise la réalité augmentée pour lire les étiquettes des aliments de grande distribution à votre place. L’utilisateur sélectionne le régime alimentaire qui lui correspond, en fonction de ses éventuelles allergies, mais aussi de son modèle alimentaire (vegan, végétarien, etc.). Il lui suffit ensuite de scanner le packaging d’un aliment à l’aide de l’appareil photo de son smartphone pour que Far lui dise si le produit en question contient ou non les nutriments/allergènes indésirés. L’information est transmise simplement grâce à un pictogramme qui vire du vert (absence de l’allergène) au rouge (présence de l’allergène).

L’application mobile, qui sera gratuite, est encore au stade de la Béta mais les développeurs cherchent à rassembler un panel de testeurs. Si vous souhaitez participer à cette phase de test, ou simplement en savoir d’avantage, c’est par ici : http://www.far-application.com/

Aider les enfants à aimer les légumes : le projet Habit.at

Ce n’est pas un secret, entre les enfants et les légumes, ce n’est pas toujours une grande histoire d’amour. Conscient que l’acceptation et l’augmentation de la consommation d’aliments végétaux par les plus jeunes sont essentielles pour équilibrer leur alimentation, la start-up californienne Kikori Lab lance le projet Habit.at. Derrière cette appellation se cache un casque de réalité augmentée capable de placer une assiette de légumes dans un environnement virtuel animé apprécié des enfants. Une fois le casque enfilé, l’utilisateur retrouve donc sa plâtrée de brocolis ou de carottes au milieu d’une savane pixellisée qui met en scène des animaux : un éléphant boit à la rivière, des girafes se nourrissent du feuillage des arbres, etc. La voix d’un guide au doux nom de « M. Rabbit » accompagne l’enfant dans cette expérience en lui expliquant notamment l’intérêt des légumes pour sa santé de manière ludique.

L’objectif du projet Habit.at est de créer des ponts entre l’imaginaire des enfants et le contenu de leur assiette, pour qu’ils associent les légumes à des notions d’aventure, de découverte et de plaisir, afin de les apprécier (et d’en consommer) davantage sur le court et le long terme.
Utiliser la réalité augmentée pour limiter l’installation de non-goûts alimentaires, parfois difficilement réversibles, dans l’esprit des plus jeunes enfants semble être une bonne idée. Cependant, l’outil est destiné aux enfants dès 6 mois, et il paraît logique de se demander si ce public n’est pas trop jeune pour une telle innovation. Un impact néfaste du casque sur la santé des yeux des enfants peut être soupçonné, mais surtout Habit.at joue avec les notions de réalité et de virtuel, dont la frontière est encore floue à un page si précoce
Pour en savoir plus sur la start-up américaine, suivez le guide : https://www.kokirilab.com/

Mettre les technologies digitales au service de la nutrition-santé, telle est la mission majeure du secteur de la FoodTech. Tout comme la cuisine hyper-connectée, l’application mobile Far et le projet Habit.at en sont deux illustrations, plus ou moins discutables et rupturistes, qui devraient rapidement arriver sur le marché.

Crédits : @xb100

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply