Education alimentaire FoodTech

FoodTech : Serious game, jouer avec la nourriture pour manger mieux

17 octobre 2017 -

Environ 3 minutes

Longtemps vu comme un loisir aux effets négatifs sur le comportement des plus jeunes, les jeux-vidéos s’offrent actuellement une toute nouvelle réputation grâce à l’apparition des serious games. Ces jeux éducatifs ont notamment séduit Idriss Aberkane, le neuroscientifique qui révolutionne notre façon d’aborder l’apprentissage, et pourraient jouer une place centrale dans l’éducation nutritionnelle des générations à venir.

Serious game et « edutainment » : apprendre par le jeu

Comme son nom l’indique, un serious game désigne un « jeu sérieux ». Derrière cette appellation qui peut sembler contradictoire, se cachent des supports digitaux ludiques qui sont développés dans le but de revêtir un aspect pédagogique et informatif, en plus de divertir les utilisateurs. Plus simplement, un serious game permet d’apprendre en s’amusant.

Mais un jeu sérieux n’est pas un jeu ennuyeux : les codes du gaming sont utilisés et la dimension ludique du support est conservée par rapport à un jeu non éducatif. Cela permet, particulièrement dans les serious games pour enfants, de divertir le joueur sans qu’il n’ait vraiment conscience qu’il développe en même temps ses connaissances/capacités. Nombre de serious games réutilisent ainsi des mécaniques ayant déjà fait leurs preuves dans des best-sellers des jeux-vidéos : jeux de plateforme façon Mario, quêtes à la sauce Zelda ou encore collectes de cartes à la manière des Pokémon.

serious game et alimentation équilibrée

Jouer avec la nourriture pour mieux la comprendre

Le secteur est en plein explosion et de nouvelles références de serious games voient le jour au quotidien. Dans le monde de la formation professionnelle, les objectifs pédagogiques deviennent de plus en plus ambitieux et spécifiques : optimiser les gestes d’un chirurgien et de son équipe, entraîner un assureur à répondre aux remarques d’un client, ou encore préparer l’armée à réagir en cas de menace imminente.

Concernant les serious games qui s’adressent à la population générale, les nouvelles références sont principalement destinées aux plus jeunes publics. Des serious games, dont la balance entre amusement et apprentissage bascule logiquement vers le divertissement, sont utilisés pour initier les enfants à l’écologie, l’Histoire de France, le civisme, ou encore… l’équilibre alimentaire.
Apprendre aux enfants à bien manger semble d’ailleurs être une mission pour laquelle les serious games présentent l’un des plus gros potentiels. Tout d’abord parce que le besoin est réel (voire urgent), que l’éducation alimentaire est d’autant plus efficace qu’elle est instaurée tôt, et que les générations les plus jeunes sont particulièrement à l’aise avec les supports numériques. Ensuite parce que le monde de l’alimentation offre de larges possibilités pour construire un univers imaginaire, divertissant et ludique adapté aux enfants : les fruits et légumes deviennent facilement des personnages, les étals de marché un terrain de jeu, le gaspillage alimentaire un ennemi, etc.

Le potentiel éducatif des serious games est réel, notamment pour des notions d’équilibre alimentaire où il semble recommandé de jouer avec la nourriture. Je ne manquerai donc pas de vous présenter mes coups de cœur en matière de serious games dédiés à l’alimentation équilibrée dans les prochains articles consacrés à la FoodTech.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply